M. Jacques-Pierre GOUGEON est nommé recteur de l’académie de Strasbourg.

Le conseil des ministres a adopté les mesures individuelles suivantes :

Sur proposition du ministre de l’éducation nationale et de la ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche :

Mme Armande LE PELLEC MULLER, rectrice de l’académie de Strasbourg, est nommée rectrice de l’académie de Montpellier ;

M. Jacques-Pierre GOUGEON, professeur des universités, est nommé recteur de l’académie de Strasbourg.

Jacques-Pierre Gougeon, jusqu’ici conseiller spécial du Premier ministre, a été nommé en conseil des ministres du 2 octobre 2013, recteur de l’académie de Strasbourg, chancelier des universités d’Alsace.
Il succède à Armande Le Pellec Muller, nommée recteur de l’académie de Montpellier.
Professeur des universités, germaniste, M. Gougeon a dans sa précédente fonction comme conseiller spécial du Premier ministre suivi de nombreux dossiers dont plusieurs concernant la relation franco-allemande, la formation, la jeunesse, l’innovation et la compétitivité. Il est à l’origine d’une rencontre à Matignon avec le secrétaire général de l’OCDE sur la réussite scolaire et l’impact de l’innovation. Outre sa participation aux séances du Conseil d’analyse économique, organisme placé auprès du Premier ministre, M. Gougeon était également en charge des relations avec les personnalités intellectuelles et universitaires.

Précédemment, il a aussi été conseiller culturel près l’ambassade de France à Berlin, chef de la mission culturelle et éducative française en Allemagne, pays où il a conservé de nombreux contacts l’amenant à préparer la rencontre entre Jean-Marc Ayrault et Angela Merkel en novembre dernier.

Directeur de recherche à l’Institut des relations internationales et stratégiques (IRIS) et auteur de plusieurs ouvrages sur la relation franco-allemande et l’Allemagne, dont le dernier France-Allemagne, une union menacée ? (Colin, 2012) a été publié à la veille de l’élection présidentielle de 2012, il a été membre du jury de l’agrégation d’allemand. (source : Académie de Strasbourg)

Share

Laisser un commentaire