La pérennisation du financement des rythmes scolaires : une victoire pour la FCPE

Le Premier ministre a annoncé hier, lors de son discours à l’AMF, qu’il allait pérenniser l’aide aux communes pour la mise en place des rythmes scolaires « au-delà de la rentrée 2015-2016 ».

Cette annonce vient achever plusieurs mois de discussions quant à l’avenir du fonds d’amorçage. Nous avions déjà obtenu, avec l’appui de certains élus de la République, le conditionnement des aides pour la rentrée 2015 à la mise en place d’un PEDT. Cette nouvelle annonce va tout à fait dans le sens de la pétition que nous avions lancée à la rentrée et des propositions que nous portons depuis la mise en place de cette réforme.

Nous serons, cependant, attentifs aux conditions de cette pérennisation. Il ne serait pas acceptable que seules les communes les plus en difficultés puissent y accéder. Nous souhaitons réaffirmer notre attachement à l’égalité entre tous les élèves, quel que soit leur territoire. C’est pourquoi nous appelons de nos vœux un fonds qui serait accessible à toutes les communes à la seule condition de la mise en place d’un projet éducatif de territoire. Assurer l’accès de toutes les communes aux financements de l’Etat, c’est aussi leur donner les moyens d’assurer la  gratuité pour les familles.

Enfin pour la FCPE, ce financement doit être réservé aux seules écoles publiques, sans possibilité de le reverser aux écoles privées.

Share

Laisser un commentaire