Sans moyen, pas de réforme !

COMMUNIQUE FCPE 67

Sans moyen, pas de réforme

Les langues vivantes et anciennes pour tous les élèves avec des moyens supplémentaires : la FCPE 67 est d’accord !

Pour assurer au collège la réussite des apprentissages et favoriser la communication en langue étrangère de tous les élèves, il est essentiel que plusieurs dispositions soient mises en œuvre.
Tout d’abord, des moyens supplémentaires doivent être donnés aux établissements :
– Redéfinir cette nouvelle carte des REP avec des critères objectifs et partagés,
– Faire bénéficier aux élèves davantage d’heures de langues vivantes,
– Favoriser la mise en place de groupes à effectifs réduits, indispensables pour la pratique de la langue.
La FCPE 67 rappelle que c’est l’amélioration du niveau en langue de tous les élèves qui doit être visée.
L’apprentissage d’une seconde langue dès le début du cycle 4 (5e, 4e, 3e) est positif et ne justifie pas le redéploiement de moyens jusque-là réservés aux classes « bilangues » ou les sections dites « européennes ». La FCPE 67 s’oppose à la suppression des dispositifs «bilangues » qui favorisent l’ouverture à la connaissance et à la culture et au contraire, souhaite leurs généralisations dans tous les collèges.
Dans le même esprit, la découverte du latin, du grec et des cultures de l’antiquité doivent pouvoir profiter à chaque élève qui le souhaite au cours du cycle 4.
La FCPE 67 défend le principe d’un accès de tous les élèves à la culture, aux connaissances et aux compétences.
La FCPE 67 reste vigilante pour que toutes les conditions soient enfin remplies : le collège doit devenir un lieu de réussite et d’ambition pour tous même si elle regrette que les problèmes ne soient pas traités à la source. En effet, commencer à réformer le collège alors que la genèse des difficultés que rencontrent les élèves se situe bien en amont dans leur parcours scolaire. Tant que les moyens ne seront pas mis dans le 1er degré pour apporter plus à ceux qui ont le moins d’accès à la culture, tant que tous les élèves ne maîtriseront pas les fondamentaux que sont la lecture, l’écriture et le calcul, on ne voit pas comment le collège pourrait apporter une solution pour tous.