La FCPE67 interpelle Benoit Hamon sur le concordat

En Alsace Moselle, territoire de la république, les élèves suivent des cours de religion obligatoires.
A l’école primaire ces cours font partie des 24 heures hebdomadaires. Sur leur scolarité ces élèves perdent donc 180h d’enseignement !

En 2012 le candidat Hollande avait promis «J’inscrirai la loi de 1905» sur la laïcité dans la Constitution. Ce qui aurait entraîné de facto la fin du concordat (et non pas du droit local) en Alsace Moselle.

5 ans plus tard rien n’a changé, cette promesse était même probablement morte née. En effet, nous savons maintenant que c’est l’Élysée qui s’oppose même à l’application des recommandations de l’observatoire de la laïcité. Observatoire pourtant gouvernemental et installé sous cette mandature bien que sa création soit antérieure.
Ces recommandations vont pourtant bien en deçà de l’abrogation pure et simple du concordat.
Je les rappelle:
• Abrogation du « délit de blasphème »
• Rendre l’enseignement religieux optionnel en l’organisant pour les seules familles volontaires.
• Organiser cet enseignement optionnel en dehors de l’horaire dédié aux enseignements de l’Éducation nationale.
La 1ère a été abrogée effectivement … Mais par le sénat majoritairement à droite !
Les 2 autres ne semblent pourtant pas être des exigences démesurées et utopistes.

Benoit Hamon « veut un numéro vert pour dénoncer les atteintes à la laïcité » … Il est clair que l’ambition a été revue à la baisse par rapport au programme de Hollande d’il y a 5 ans mais que lui pourrait par contre surement réaliser cette promesse, s’il était élu, ce qui est une autre histoire…